AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci à vous !
Deux semaines après l'ouverture du forum, il ne désemplit pas et la partie RP est toujours aussi active ! On vous aime
On continue...
N'oubliez pas, un petit vote toutes les deux heures pour faire connaître le forum,
et faire gagner des points à vos maisons en le signalant ICI
Le jaune poussin c'est moche !
Les Valmont commençant d'être très nombreux, essayez de privilégier les autres maisons
Fil d'actualité
Pour être au courant des petites nouveautés du forum arrivées entre deux maintenances,
n'oubliez pas de suivre le FIL D'ACTUALITE

Partagez | 
 

 people say crazy things - w/ walter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MEMBRE CASTELLI
avatar


Messages : 235
Date d'inscription : 11/10/2014
Prénom, pseudo : lou, laughinearlydied.
Avatar : katie cassidy.
Multicomptes : nous allons mieux, merci.
Crédits : .liloo_59




MessageSujet: people say crazy things - w/ walter   Mer 15 Oct - 21:04

A story that i cannot bear to hear
w/ Walter & Sully
Un papier me parvient du premier rang de l'amphithéâtre. Je regarde ma voisine par dessus mon épaule en fronçant les sourcils. Je déteste qu'on m'arrête net dans mes prises de note. Je la fusille du regard. Pour qui ? On se croirait à la maternelle, ça fait pitié. Je tiens le papier entre le bouts des doigts comme s'il est infecté. C'est pitoyable. Toi, apparemment. Je suis encore plus sceptique. Je ne connais aucune personne que je connais capable de m'envoyer CA. Je me retourne sans dire merci et jette un coup d'oeil au professeur avant d'ouvrir le morceau de papier. Il n'a pas l'air d'avoir remarqué ma minute de disparité. Je me laisse alors intriguée par le mot qu'on me fait passer. Aussitôt lu, aussitôt refermé. Mes joues commencent à rougir. Qui ? Qui pouvait bien penser de moi de cette façon ? La honte et la colère m'envahissent. Je ne sais plus quoi faire. Quitter le cours ou rester et sentir des regards posés sur ma petite personne ? Est-ce que ma voisine a vu ce qui était écrit ? Il faut que je me calme sinon je vais donner raison à ceux qui m'ont envoyée ceci. Je ne peux pas non plus partir, même si l'envie me brûle et que je commence à avoir très, très chaud. Ce serait me trahir. Attend... me trahir de quoi ? Je n'ai rien fais aux dernières nouvelles. Je ne suis jamais "passée sous le bureau du prof" comme ils disent. Cependant, je ne peux pas m'empêcher de me sentir coupable. Coupable d'être vue ainsi de la part d'autres étudiants. C'était trop osé pour que je n'en passe outre.

(...)

Cela fait des jours que j'y pensais. Même la soirée entre filles avec Casey et Noaly n'avait pu apaiser mon stress. Alors c'est décidé, je vais en parler au professeur. Normalement, je n'aurais rien évoquer de tout ça, mais Fitzgerald a ses rumeurs et moi j'ai des doutes. Après tout, cela arrive plus d'une fois qu'un professeur s'amourache d'une ou d'un de ses étudiants. C'est plus rare s'il fait l'éloge de ses proies en public. Je ne sais vraiment pas quoi penser de lui. Il m'a l'air tellement respectable, c'est un avocat après tout, il a une carrure. Mais chacun a ses secrets et il se pourrait que monsieur en est aussi. Je me sens mal à l'aise lorsque le cours est terminé. Je ne sais pas par quoi commencer le début de ma phrase. Je ne sais pas si je devrais lui en parler. Je ne sais pas. Je range mes affaires lentement. C'est bon, tout le monde est parti, il ne reste plus que le prof et moi dans la salle de cours. Fritzgerald nettoie le tableau. Je toussote. Hm, hm. Mes joues rougissent quand je le vois se retourner et poser ses yeux sur moi. Excusez-moi monsieur. J'attends que j'ai toute son attention et surtout j'attends que les mots sortent de ma bouche. Seulement c'est compliqué. Je... En fait, voilà, je sais qu'il ne faut pas écouter les rumeurs, etc. Mais celle-ci me concerne, voyez-vous. Et elle vous concerne aussi. Je me demande s'il ne les invente et ne les propage lui-même tellement il y en a sur lui -à propos de jeunes étudiantes évidemment. Une sorte de dégoût et de révolte m'empare. Il y en a beaucoup qui circulent sur vous, monsieur, mais là ça me concerne et je dois avouer que ça ne m'enchante pas du tout. Alors, je ne sais pas ce que vous faites de votre temps, mais j'aimerai y rester en dehors. J'y vais fort, dis donc. Parler de cette façon à un professeur, c'est interdit. Mais j'en ai marre d'avoir peur en entrant en classe. J'en ai marre qu'on se moque de moi sans que je n'entende les rires et les suspects. J'en ai marre de me sentir vulnérable, voilà.

© dark dreams.
Revenir en haut Aller en bas
CITIZEN
avatar


Messages : 440
Date d'inscription : 12/10/2014
Prénom, pseudo : Moi.
Avatar : James McAvoy.
Multicomptes : Aucun.
Crédits : Avatar de blueorchid et gifs de rebloggy.




MessageSujet: Re: people say crazy things - w/ walter   Jeu 23 Oct - 22:13



    Toutes ses rumeurs mettaient Walter hors de lui. Non seulement en cours et dans toute l’école on parlait de ça, mais sa femme voulait indiquer cette close dans leur divorce. Ca, c’était inadmissible à ses yeux. Déjà qu’elle ne lui avait jamais dit clairement la cause de leur divorce, elle venait ajouter des rumeurs là-dedans. Pour le britannique c’était insoutenable et il avait envie de tout plaquer pour aller à Londres, sa ville natale. Au moins là-bas on ne le jugerait pas. Il ne connaissait plus autant de monde là-bas, mais il serait au calme et il n’aurait de compte à rendre à personne. Malheureusement, il ne pouvait faire une telle chose et il devait donc faire face. Cependant, ça faisait quelques jours qu’il s’était mis en tête de chercher le ou la responsable de ses rumeurs. Qui avait décidé de faire de sa vie un enfer ? Il n’en savait encore rien, mais il comptait chercher dans le présent et le passé, au cas ou ça vienne de relations passées auxquelles il n’aurait pas encore songé. Chez lui, il avait donc un cahier avec une liste de personnes qui pourraient être à l’origine de tout ça. Il y avait plusieurs noms dans le présent et un paquet dans le passé. Il devait d’ailleurs aller, en fin de journée, voir ses amis pour que ses derniers lui montrent les dossiers dans lesquels il avait été avocat et là où quelqu’un aurait pu lui en vouloir.

    Mais pour l’instant, il devait penser à aller en cours. Passant d’abord par la salle des professeurs pour se chercher un thé, il l’amena avec lui pour aller dans sa classe. Une fois à son bureau, il sortit ses affaires, buvant son thé et notant au tableau ce que les étudiants devraient connaître à la fin du cours. Entendant finalement la sonnerie, il termina de noter tout cela au tableau et salua ses étudiants avant de commencer son cours. Certains écoutaient, d’autres pas du tout, mais il faisait avec. Ca n’était pas le moment de hausser le ton, surtout avec toutes les rumeurs à son sujet. Bref, il passa outre et finalement, l’heure de leur dire au revoir arriva. Fermant son libre, il se retourna pour effacer le tableau et il finit par entendre tousser derrière lui. Tournant la tête, il vit une élève qui le fixait.

    Je vous écoute.

    Esquissant un sourire, il termina d’effacer le tableau avant de faire totalement face à l’étudiante. Croisant les bras sur son torse, le professeur garda son attention sur son interlocutrice, avant de soupirer face au sujet abordé. Laissant la jeune femme parler, il fronça les sourcils à la fin. Que voulait-elle dire par là ?

    Je vous demande pardon ?

    Son ton était dur, mais il n’avait pas apprécié ce qu’elle venait de dire.

    Je n’ai jamais parlé de vous à qui que ce soit. Vous êtes une de mes étudiantes en droit, c’est tout.

    Décroisant les bras, il garda les sourcils froncés et il soupira doucement.

    Qu’est-ce qu’il est dit à notre sujet ?

    Autant en avoir le cœur net et savoir ce qu’on disait d’eux. Vu qu’il avait déjà eu le droit à des relations avec d’autres étudiantes, y compris son assistante, autant ajouter cela au tout et voir ce qu’il en ressortirait.



HJ: Désolé pour l'attente.
Revenir en haut Aller en bas
 

people say crazy things - w/ walter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Such is life ::  :: Move your brain-