AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci à vous !
Deux semaines après l'ouverture du forum, il ne désemplit pas et la partie RP est toujours aussi active ! On vous aime
On continue...
N'oubliez pas, un petit vote toutes les deux heures pour faire connaître le forum,
et faire gagner des points à vos maisons en le signalant ICI
Le jaune poussin c'est moche !
Les Valmont commençant d'être très nombreux, essayez de privilégier les autres maisons
Fil d'actualité
Pour être au courant des petites nouveautés du forum arrivées entre deux maintenances,
n'oubliez pas de suivre le FIL D'ACTUALITE

Partagez | 
 

 me and you against the world. (with ambre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PRESIDENT VALMONT
avatar


Messages : 379
Date d'inscription : 11/10/2014
Prénom, pseudo : Lilly, ODESTA.
Avatar : Sam Claflin, mon amour
Multicomptes : rien que mon Jules
Crédits : @soapflaws




MessageSujet: me and you against the world. (with ambre)   Ven 17 Oct - 18:36

AMBRE + JULES
ME AND YOU AGAINST THE WORLD Cela c'était décidé sans même trop y réfléchir, comme sur un coup de tête. Je crois que nous en avions tous deux besoins. L'occasion de se retrouver, tous les deux. Pas que je ne voyais pas Ambre tous les jours, mais voilà, nous avions de moins en moins de moments tous les deux et encore moins des moments ou personne n'était susceptible de débarquer pour briser notre petite bulle. Afin d'éviter ça, j'avais fait ma petite enquête, histoire de bien faire les choses pour cette soirée entre frère et soeur. On aurait put passer cette soirée dans l'une de nos chambres à la Valmont, mais c'était l'endroit ou n'importe qui viendrait nous chercher en premier, alors ce n'était pas franchement indiqué pour ce qui était d'être un peu tranquille. Nos autres chambres se trouvaient dans la maison occupée par nos parents au quotidien. Une grande et belle maison que j'avais tendance à fuir ces derniers temps. Je m'étais éloigné de mes parents avec le temps, ne parvenant pas à surpasser la rancune que je sentais toujours grandir en moi. Ils restaient mes parents, rien ne changerait ça, mais toujours était-il que je n'étais plus aussi complices avec eux que j'avais put l'être par le passé. Alors, je ne voulais pas d'eux à la maison pour se joindre à ma petite soirée tranquille avec ma jumelle. Je n'allais pas pour autant les chasser de leur propre maison, même moi je n'avais pas le culot de faire ça, alors j'avais saisit la perspective de les savoir sortant pour la soirée. J'avais organisé le tout à la va-vite et voilà que je me retrouvais sur le canapés du salon, avec une grosse boite de macarons, limite en tenue pour dormir, à une heure pas suffisamment avancée pour cela, encore moins pour moi. Mes parents m'avaient vus débarquer et m'avaient lancés ce regard étrange, interrogatif. Ca n'avait rien de bien exceptionnel en soit que j'ai envie d'être tranquille avec Ambre, ce n'était pas la première fois que ça nous prenait, mais ils avaient dut voir qu'il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond chez moi.
Pas que je sois malade, j'étais en parfaite santé et je m'en estimais terriblement chanceux, vraiment, mais je m'étais déjà senti mieux. Ces temps-ci, j'avais tendance à beaucoup me prendre la tête. Je réfléchissais trop, moi qui était passé maitre dans l'art de mettre mon cerveau sur pause. Je continuais à faire la fête, à m'amuser, mais quand la folie, l'enivrante sensation d'électricité faisant vibrer mon corps se dissipait, je me m'étais à réfléchir et ça n'avait rien de bon. Alors, passer du temps avec ma petite soeur adorée, c'était une bonne idée. Je finissais mes cours plus tôt qu'elle, ce jour-là, alors je m'étais chargé de tout. J'avais, dans un élan de nostalgie vis-à-vis de la France, acheté une énorme boite de macarons (que j'étais en train de vider tout seul) et puis j'étais rentré chez mes parents. J'étais parti sous la douche, sous leur regard interloqué et je leur avais souhaité une bonne soirée avant de les regarder partir. Je les avais vu sortir par la porte depuis l'un des canapés et je me trouvais encore là-bas, en train de piocher dans les macarons tout en regardant pour la énième fois mon film préféré de la guerre des étoiles. Tous les indices étaient là pour démontrer que j'avais un soucis, mais j'espérais que ma soeur (lorsqu'elle daignerait se pointer, enfin) aurait la gentillesse de feindre le contraire en m'aidant à nous faire passer une bonne soirée. Sans doute qu'elle le ferait, même si des questions allaient lui bruler la langue. Enfin, pour l'heure j'étais devant le grand écran de télévision du salon, à des kilomètres du garçon fêtard qui se refuse de rester tout seul devant la télé un soir de semaine, confortablement allongé et vêtu. (j'avais enfilé un vieux pantalon de jogging et un tee-shirt en coton, dans lesquels j'allais sans doute me coucher ce soir) Ca avait quelque chose de presque bizarre d'être dans cette maison, comme ça. C'était pourtant mon chez-moi depuis quelques années, mais en ce moment, j'aspirais à rentrer en France. M'être éloigné de mes parents et un peu d'Ambre peut-être, d'une certaine façon, cela n'aidait pas à dissiper ce sentiment de malaise. Je n'étais pas fâché avec ma soeur (sinon, cette soirée n'aurait pas franchement lieu d'être), mais je me sentais nettement plus loin d'elle ces temps-ci. Bref, je pensais vraiment trop, j'en avais limite mal à la tête et j'avais hâte que ma soeur se pointe histoire qu'on se change ensemble les idées.


Dernière édition par Jules A. Valmont le Mar 28 Oct - 9:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ● voix de princesse
avatar


Messages : 1444
Date d'inscription : 30/07/2014
Prénom, pseudo : Marion/CRAZY SUNSHINE
Avatar : dianna agron
Multicomptes : Aucun pour le moment
Crédits : flappy flap & tumblr




MessageSujet: Re: me and you against the world. (with ambre)   Mer 22 Oct - 12:18


me and you against the world

Je ne savais pas ce qu'il se passait en ce moment mais j'avais l'impression que Jules et moi ne vivions plus sur la même planète. A la confrérie nous nous croisions de moins en moins, lorsque nous pouvions le faire ce n'était plus aussi complice et tendre d'avant et encore pire, à la soirée O'Connor nous ne nous étions même pas adressé la parole. Nos fréquentations nous rendaient trop différents, nous éloignaient. Même si je ne voulais pas revoir mes fréquentations vis à vis des exigences de Jules, il n'était pas pensable que je laisse mon frère s'éloigner plus de moi que ce n'était pas déjà le cas. J'avais donc été des plus heureuses lorsque j'avais reçu un sms de sa part me donnant rendez vous le soir même à la maison des parents pour une petite soirée tous les deux. Après les cours, j'étais repassée à la confrérie et dans ma chambre, j'avais pris une bonne douche, mis un jogging et un pull léger blanc, j'avais pris une veste et des affaires pour dormir et me changer le lendemain et j'avais filé. Je n'avais pas manqué non plus d'envoyer un sms à Aria pour lui dire qu'elle avait quartier libre ce soir dans la chambre.

Rapidement je m'étais donc retrouvée devant la porte d'entrée de la maison de mes parents, parce que oui c'était la maison de mes parents maintenant, la mienne aussi mais je n'y étais plus réellement et j'étais entrée. J'avais trouvé Jules dans le canapé à manger des macarons comme s'il était en pleine dépression nerveuse. Ce n'était peut être pas le cas, surement pas le cas mais je le sentais tout de même pas dans son assiette. Sans faire de bruit alors qu'il n'avaitp as l'air de m'avoir entendu j'avais déposé mes affaires à l'entrée, quitté mes chaussures et approchée du canapé me jettant finalement sur lui, lui faisant peur au passage. Malgré les réprimandes de mon jumeau je ne bougeai pas, me lovant dans ses bras comme une petite fille, pour prendre cette tendresse qui m'avait tant manquée. C'était bon de se retrouver que tous les deux, sans les autres pour perturber nos relations. Après plusieurs minutes de silence, je pris finalement la parole passant mon regard de la boite de macarons à la tête de Jules: « Je ne m'étonne plus pourquoi t'es confortable frérot si tu t'enfiles une boite de macarons tous les soirs aussi vite.... » Je rigolai légèrement avant de déposer une bise sur sa joue et de m'assoir près de lui. « Nostalgie ? » Je sentais que mon frère n'était pas des plus joyeux alors autant mettre les pieds dans le plat de suite et passer une bonne soirée après, autant évoqué les points qui avaient causé de nombreux désaccords entre nous ces derniers temps pour ls éclaircir et ne plus y penser... Même si Sabian resterait surement un point de désaccord impossible à accorder et Sasha et Eugénia aussi.... M'enfin il était toujours possible d'essayer....
Revenir en haut Aller en bas
PRESIDENT VALMONT
avatar


Messages : 379
Date d'inscription : 11/10/2014
Prénom, pseudo : Lilly, ODESTA.
Avatar : Sam Claflin, mon amour
Multicomptes : rien que mon Jules
Crédits : @soapflaws




MessageSujet: Re: me and you against the world. (with ambre)   Sam 25 Oct - 10:08

AMBRE + JULES
ME AND YOU AGAINST THE WORLD J'étais tellement absorbé dans mon film et ma boite de macarons, quand bien j'avais pris la détestable habitude de vagabonder dans mes pensées entre deux scènes, manquant ainsi de super moments, que je n'entendis même pas ma soeur rentrer et s'approcher de moi. Brusquement, elle se jeta sur moi, me prenant totalement au dépourvu. De surprise j'étouffa un cri et manqua de peu d'avaler mon macaron au chocolat de travers. Je poussa un petit grognement manifeste qui n'eut en aucun cas pour conséquence de réfréner les ardeurs de câlines de ma jumelle qui ne vint se blottir contre moi que davantage encore. Bon, c'était tout de même agréable de me sentir ainsi en paix avec Ambre. Ces temps-ci nous nous disputions, un peu, pas forcément plus que d'habitude, mais disons que les réconciliations sonnaient moins bien vu que nous avions désormais tendance à nous croiser à peine. La vérité, c'est qu'elle m'avait manqué. Ambre pouvait avoir des airs de peste, je pouvais ne pas non plus avoir l'air particulièrement facile, mais tout cela, ça semblait s'évaporer dans l'atmosphère dès la seconde dès que nous nous retrouvions pour un moment de complicité. Car personne sur cette terre ne me connaissait mieux qu'elle et car c'était réciproque. Je connaissais tous des qualités d'Ambre, comme de ses défauts et j'aimais le tout, de toutes mes forces. Au bout de quelques instants supplémentaires à faire durer ce bon gros câlin, Ambre se détacha de moi, histoire d'avoir une meilleure vue. Elle resta quelques instants silencieuses et je braqua mon regard sur elle, décrochant du film et attendant son verdict. Au bout d'un petit moment, elle ouvrit finalement la bouche. « Je ne m'étonne plus pourquoi t'es confortable frérot si tu t'enfiles une boite de macarons tous les soirs aussi vite.... » « Dis que je suis gros, tant qu't'y est ! » J'esquissa une mine contrariée, même s'il y avait un peu de comédie là-dedans. Preuve était, Ambre qui connaissait toutes mes mimiques rigola avant de me faire un bisous sur la joue et de venir s'asseoir à mes côtés. « Nostalgie ? » Je n'en attendais pas moins d'elle, elle me connaissait, elle était apte à anticiper, à me démasquer dans la seconde et là, par dessus le marché, j'étais vraiment pas subtile. Moi, devant la guerre des étoiles, en pyjama, alors que le soleil n'est même pas couché, à descendre une boite de macarons : j'aurais tout autant put louer un panneau lumineux "RIEN NE VA PAR ICI" et le brandir au dessus de ma tête. J'acquiesça donc, ne cherchant même pas à changer de sujet. De quoi je devais avoir l'air ? Sans doute d'une véritable épave. Bwah. « Un peu ouais, je crois que Paris me manque, faudrait voir avec les parents, y retourner un week end, avec ou sans eux d'ailleurs, peu importe, mais j'aimerais bien » dis-je. Après tout, on y était plus revenu depuis un petit moment et c'était quand même chez nous, là-bas. C'était dans cette ville que nous étions venus au monde, Ambre et moi et nous l'avions quitté de façon soudaine, sur une idée de génie de nos parents. C'était allé trop vite. Je me sentais bien ici, c'était pas le soucis, mais voilà, j'avais envie de voir ma ville natale, de manger une vraie baguette de pain et de parler français et qu'on me comprenne. Encore un super speech à faire à mes parents. Je me mordis la lèvre. J'avais plus à dire. Je n'avais pas juste envie de prendre l'avion. Je me sentais loin de tout en ce moment, d'Ambre comprise. Je poussa un petit soupire. « Et tu me manques, toi aussi. »


Dernière édition par Jules A. Valmont le Mar 28 Oct - 9:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ● voix de princesse
avatar


Messages : 1444
Date d'inscription : 30/07/2014
Prénom, pseudo : Marion/CRAZY SUNSHINE
Avatar : dianna agron
Multicomptes : Aucun pour le moment
Crédits : flappy flap & tumblr




MessageSujet: Re: me and you against the world. (with ambre)   Dim 26 Oct - 12:32


me and you against the world

« Même avec vingt kilos en plus tu ne serais pas gros et toujours aussi beau pour moi.... Puis qui sait peut être qu'avec ses kilos en plus je pourrais t'avoir un peu plus rien que pour moi...» Si Jules était nostalgique de certaines choses, je l'étais aussi et ma réponse lui faisait clairement comprendre. Mon frère me manquait, notre relation me manquait. Depuis le début de l'année, nos relations, nos fréquentations nous éloignaient et cela ne me plaisait pas du tout. J'aimais tellement mon frère que le voir fréquenter des gens que je ne portais pas dans mon coeur ne me plaisait pas, me rendait même jalouse je pouvais l'avouer sans mal, sauf à lui bien sûr. Mais ça il n'avait pas l'air de le comprendre. En fait en ce moment nous ne nous comprenions plus... Il ne comprenait pas qu'il pouvait y avoir cette complicité, cette attirance avec Sabian, il n'était pas au courant de la vie que je pouvais mener, il ne comprenait pas que le voir fréquenter Eugénia et Sasha m'énervaient surement encore plus que lui qui me voyait avec Sabian... Bref, nous n'étions plus sur la même longueur d'onde et en bonne jumelle que j'étais cela perturbait grandement l'équilibre que j'avais lorsqu'il était omniprésent dans ma vie. Je me doutais bien que ce jour arriverait mais pas aussi vite, pas aussi radicalement, ce n'était pas obligé de l'être même si l'éloignement était un passage obligatoire pour que lui et moi puissions faire notre vie et évoluer. « La France me manque aussi... Mais j'ai eu mamie tout à l'heure... Elle fête ses quatre vingt ans et elle veut qu'on vienne bien sûr ! Sauf qu'elle avait l'air tellement heureuse de nous penser en couple que je n'ai pas oser lui dire que ni toi ni moi n'avions quelqu'un... Ezra se fera passer pour mon petit ami. » Ma grand mère était adorable mais parfois étouffante et directive, j'avais hâte de la voir mais j'aurais préféré en effet pouvoir y aller seule, sans petit ami supposé, quoique cela promettait d'être drôle en compagnie d'Ezra, mon meilleur ami. Après cette annonce qui avait l'air de rendre Jules mitigé, je me tus quelques instants restant là près de lui, contre lui pour profiter de ses bras pour une fois qu'ils n'étaient que pour moi. Lorsqu'il finit par avouer que je lui manquais, je ne pus m'empêcher de me rapprocher à nouveau de lui pour me blottir dans ses bras, les larmes me montant même aux yeux, émue réellement par cette déclaration de mon frère que j'espérais mais que je ne pensais pas voir arriver, le voyant tellement distant en ce moment. « Toi aussi Ju. » Trois petits mots qui eurent bien du mal à sortir sans tremblement dans la voix, mais je ne voulais pas que mon frère me voit aussi perturbée par cet éloignement entre nous.


HJ : Avec Ezra on joue en ce moment juste le retour de ce week end en France où Ambre était censée être en couple avec Ezra et où Jules avait emmené la personne que tu veux
Revenir en haut Aller en bas
PRESIDENT VALMONT
avatar


Messages : 379
Date d'inscription : 11/10/2014
Prénom, pseudo : Lilly, ODESTA.
Avatar : Sam Claflin, mon amour
Multicomptes : rien que mon Jules
Crédits : @soapflaws




MessageSujet: Re: me and you against the world. (with ambre)   Dim 26 Oct - 15:30

AMBRE + JULES
ME AND YOU AGAINST THE WORLD « Même avec vingt kilos en plus tu ne serais pas gros et toujours aussi beau pour moi.... Puis qui sait peut être qu'avec ses kilos en plus je pourrais t'avoir un peu plus rien que pour moi... » Je jeta un regard en coin à ma soeur. Voilà qui voulait tout dire. Ma soeur n'était pas en train de dire qu'elle voulait un frère jumeau obèse, non, elle formulait tout bêtement un reproche et je ne pris pas la parole pour la contredire, car j'étais tout bonnement d'accord. Oui, nous n'étions plus aussi proches qu'avant. Néanmoins, j'avais peur qu'elle fasse peser toute la responsabilité de cet éloignement sur mes épaules. J'estimais que ce n'était pas le cas. Elle avait elle aussi sa petite part de responsabilité et je ne l'autoriserais pas à l'oublier, quand bien même je n'avais absolument aucune envie de me disputer avec elle ce soir. C'était mieux de ne pas se risquer à rentrer dans le sujet dit difficile directement. Un orteil à la fois, avant de se jeter dans la piscine. Je lui exprimais que notre pays me manquait ces temps-ci, d'où mon désir de macarons. « La France me manque aussi... Mais j'ai eu mamie tout à l'heure... Elle fête ses quatre vingt ans et elle veut qu'on vienne bien sûr ! Sauf qu'elle avait l'air tellement heureuse de nous penser en couple que je n'ai pas oser lui dire que ni toi ni moi n'avions quelqu'un... Ezra se fera passer pour mon petit ami. » Je fis la grimace. N'allez pas croire que j'avais quoi que ce soit envers ma grand mère, je l'aimais de tout coeur, mais elle était tout de même particulière. Disons que c'est le genre de grand-mère qui vous prépare votre gâteau préféré amour, mais qui n'hésite pas à vous en refuser une part si vous avez fait quelque chose qu'elle n'a pas digéré.  « Tout le monde sait que j'adore mamie » commençais-je, histoire de ne pas trop passer pour un ingrat (enfin, au pire il n'y avait qu'Ambre, ça aurait été une autre paire de manches si mes parents étaient là pour entendre). « Mais comme si se faire pincer les joues ne suffisait pas, il faut que je me dégote une pauvre malheureuse pour jouer les comédiennes à mon bras ? Sacré mamie » dis-je en poussant un petit soupire. C'était le grand truc (parmi tant d'autres) de ma grand-mère : me pincer les joues comme si je n'avais jamais cessé d'avoir cinq ans. J'y avais toujours droit et ça avait le mérite de me rendre dingue. Et voilà qu'elle m'imaginait en couple. Bref. Il allait falloir que je me trouve une fille, sachant qu'il ne serait pas franchement raisonnable d'embarquer Ginny, avec Ambre prête à bondir toutes griffes dehors dans les parages.  Je changeais de sujet, lâchant à ma soeur qu'elle me manquait. Elle était avec moi, nous dormions tous les jours à quelques chambres l'un de l'autre et pourtant je me sentais incroyablement loin d'elle. Visiblement, ce ressentit était réciproque, car je sentis une vague d'émotion submerger ma soeur. « Toi aussi Ju. » Je lui adressa un petit sourire désolé. Car oui, j'étais désolé. Je n'estimais pas être le seul responsable, mais je savais que je l'étais quand même un peu. Je la couvais trop, mais c'était car je l'aimais trop fort. Et pour le reste et bien, c'était compliqué. Je ne pouvais pas cesser de m'entendre avec les personnes qu'elle ne supportait pas, pas plus qu'elle pouvait cesser de parler à Sabian du jour au lendemain. C'était juste difficile et il fallait apprendre à composer avec ça. « On devrait se faire plus de soirées comme ça. Enfin, pas forcément des soirées, mais se garder des moments rien qu'à nous. C'est important » dis-je en me penchant pour attraper un nouveau macaron. Le petit gâteau à la vanille entre deux doigts, je le rapprocha ensuite de mes lèvres et mordit dedans, me régalant de ce goût et profitant de ce geste pour éviter de regarder ma soeur. Nous étions en pleine séquence émotion et c'était pas simple. Je me sentais vraiment à fleur de peau.
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ● voix de princesse
avatar


Messages : 1444
Date d'inscription : 30/07/2014
Prénom, pseudo : Marion/CRAZY SUNSHINE
Avatar : dianna agron
Multicomptes : Aucun pour le moment
Crédits : flappy flap & tumblr




MessageSujet: Re: me and you against the world. (with ambre)   Mer 5 Nov - 21:16


me and you against the world

« Présente les choses du bon côté à la fille que tu veux emmener : d'un tu lui payes un voyage en France dans la plus belle des villes du monde gratuitement et de deux, elle va devoir embrasser le plus beau mec de la planète et pour finir, le meilleur pour la fin, elle aura la meilleure belle soeur qu'elle n'ait jamais imaginé... Si avec ça tu n'arrives pas à faire de la pauvre malheureuse une heureuse je ne sais pas ce qu'il lui faut ! » Je rigolais en disant cela, j'aimais taquiner mon frère mais aussi être sûre de moi et là je l'étais. Oui, il ne fallait pas abuser ce n'était pas le bagne de passer du temps dans notre famille pour quelqu'un d'extérieur. Malgré tous les défauts que pouvaient avoir ma famille j'étais incapable de leur reprocher cela, mais Jules avait toujours été plus radical que moi avec nos parents, nos ascendants alors cela n'allait pas changer. « Et pour les joues j'ai pas de solution... moi je remercierai plutôt mamie de faire ça parce que ça t'as donné deux petites fossettes adorables... » Je me moquais de lui, je savais bien que personne n'aimait se faire pincer les joues et encore moins moi, mais j'aimais cette complicité qui renaissait entre nous. Puis vint la séquence émotion. Je n'y étais pas réellement préparer et je ne sentis pas les larmes venir tellement elles montèrent vite. En un rien de temps j'avais mis ma tête de sorte à ce qu'il ne voit pas mes yeux embués. A sa seule phrase je ne pus répondre que par : « Hum. » C'était un acquiescement bien sur. Mais bien vite une larme coula et je ne pus la retenir. J'étais heureuse de retrouver mon frère mais tellement contrariée par toutes les émotions qui se bousculaient en moi. J'aimais mon frère et à côté de cela il y avait Sabian et Eugénia et Sasha... Tout était si différent et si simple quand nous étions en France.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: me and you against the world. (with ambre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

me and you against the world. (with ambre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Such is life ::  :: North East :: Residential area-