AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci à vous !
Deux semaines après l'ouverture du forum, il ne désemplit pas et la partie RP est toujours aussi active ! On vous aime
On continue...
N'oubliez pas, un petit vote toutes les deux heures pour faire connaître le forum,
et faire gagner des points à vos maisons en le signalant ICI
Le jaune poussin c'est moche !
Les Valmont commençant d'être très nombreux, essayez de privilégier les autres maisons
Fil d'actualité
Pour être au courant des petites nouveautés du forum arrivées entre deux maintenances,
n'oubliez pas de suivre le FIL D'ACTUALITE

Partagez | 
 

 Ne jamais se fier aux apparences (Autumn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
BIZUT O'CONNOR
avatar


Messages : 205
Date d'inscription : 13/10/2014
Prénom, pseudo : Gaëlle/Memoriam
Avatar : Chace Crawford
Crédits : WASTELAND




MessageSujet: Ne jamais se fier aux apparences (Autumn)   Lun 20 Oct - 15:57

Ne jamais se fier aux apparences...
Hunter & Autumn



C’était une mauvaise idée. Je le savais. Depuis que j’avais croisé Autumn au planétarium, je n’avais fait qu’enchaîner les conneries. J’avais vu une occasion en or quand j’avais compris que la jeune femme ne voyait pas du tout qui j’étais. Je m’étais embarqué dans quelque chose que la moitié de mes contacts, non la totalité en fait, jugerait complètement con. Qu’importe, je l’assumais. Du moins, au début, maintenant… ça devenait de plus en plus compliqué de lui cacher ma véritable identité. A ses yeux, je m’appelais Lukas Flaherty et j’étais à mille lieux de Hunter O’Connor, le mec a la réputation d’enfoiré numéro un. Et pour ne rien arranger à ce futur fiasco, je l’avais invité à mon appartement. L’immeuble où il y a marqué Hunter O’Connor sur la boîte aux lettres, où tout mon courrier fait mention de ce prénom et où les gens ont l’habitude de débarquer chez moi après m’avoir envoyé un sms. J’étais vraiment idiot sur ce coup. Un imbécile de première. J’avais prévenu tout le monde de ne surtout pas venir chez moi pour la bonne raison que je n’y étais pas et j’avais fait appel à une connaissance pour m’aider à préparer le tout. Une amie de longue date qui ne vivait pas à Virginia Beach mais qui passait régulièrement dans le coin. J’avais passé la journée avec elle et maintenant, j’attendais Autumn avec plus ou moins d’impatience et une appréhension grandissante. Quelque chose me disait que rien n’allait se passer comme prévu, que ma bonne étoile allait jouer les capricieuses et se barrer à l’autre bout du globe afin d’avoir le plaisir de me regarder galérer avec mes conneries. Je n’étais pas du genre à suivre mes intuitions, sûrement pour ça que j’accumulais les emmerdes. Je jetai un œil à la pendule. J’avais encore un peu de temps devant moi pour voir si rien ne clochait dans mon appartement pouvant héberger dix personnes. J’exagère, enfin presque. Tout semblait nickel. Pas de courriers révélateurs, ni d’objets douteux ou de trophées à mon nom. Mon père préférant garder toute traces de mes exploits ou de ceux de mes frères, histoire de se concentrer sur le passé si jamais on vient à le décevoir et vu son taux d’exigence, j’allais bien finir un jour par chuter de mon piédestal. Je repérai un tas de photos de mes dernières vacances en Espagne que je fourrais dans la première armoire du coin. Je pouvais respirer. J’avais éloigné tout obstacle potentiel. La sonnerie retentit à ce moment-là et je ne la fis pas attendre trop longtemps. « La plus belle est arrivée ! T’es en avance, mais tout est déjà prêt. Je faisais juste le tour du propriétaire pour voir si tout était parfait. » Je m’écartai pour la laisser entrer dans l’appartement avant de me diriger vers le bar. A peine Autumn avait fait un pas que déjà le gardien de la maison se précipitait vers elle. « T’es pas allergique aux chats, au moins ? Je sais plus si tu me l’as dit… Sinon, ça va ? Prête à passer une super soirée ? » lui demandai-je avec un grand sourire alors que dans ma tête, les écrans de surveillance étaient tous allumés.
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT VALMONT
avatar


Messages : 236
Date d'inscription : 11/10/2014
Prénom, pseudo : charlie, century sex.
Avatar : meester.
Crédits : noté dessus.




MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences (Autumn)   Lun 20 Oct - 18:44

Je ne savais pas si ce repas était une bonne ou une mauvaise idée, en fait. Quand j'ai dis oui, j'étais emballée par l'idée et j'étais certaine à cent pour cent de mon choix, je savais que tout allait bien se passer, que je n'aurais aucun stresse à cause de ça, sauf que plus l'heure approche et plus je me sens mal à l'aise. J'ai l'impression que c'est différent, pourtant c'est pas aussi différent que lorsqu'on va manger pizza. J'ai quand même hésité entre trois tenues. Pourquoi ? Aucune idée. Je sais pas pourquoi, peut-être que parce que c'est chez lui, parce que j'avais envie de faire une sorte de bonne impression ? J'en savais rien, totalement rien, et ça m'énervais. Ça ira. Je lui fais confiance, je sais que Lukas est quelqu'un de bien et c'est l'un des seuls hommes à qui je fais réellement confiance. Je pourrais m'endormir chez lui en étant totalement confiante et certaine que rien ne mauvais ne m'arrivera. En parlant de chez lui, j'y arrive finalement et je vais directement jusqu'à la porte. Il m'avais précisé l'étage, je n'avais donc pas fait attention ni aux noms sur les boites aux lettres, ni à rien d'autre. Je sonne, et il ouvre directement. « La plus belle est arrivée ! T’es en avance, mais tout est déjà prêt. Je faisais juste le tour du propriétaire pour voir si tout était parfait. » Je riais un peu en l'entendant, il avait toujours ce genre de petit compliment envers moi, j'avais appris avec le temps que c'était juste de la gentillesse, ou bien une sorte d'habitude de langage. « le tour du propriétaire ? » c'était marrant, on se connaît et pourtant j'ai l'impression qu'il est nerveux. J'avance en tentant de le suivre jusqu'au bar mais une boule de poil me stoppe. Je m'abaisse et le caresse, « T’es pas allergique aux chats, au moins ? Je sais plus si tu me l’as dit… Sinon, ça va ? Prête à passer une super soirée ? » je secouais la tête et riait de plus belle, me redressant, « waooh ! » je le regarde et vais vers lui « c'est moi qui m'inquiète là ! T'es sur que tu vas bien ? » il pose énormément de question en si peu de temps, je le sens stressé et je me demande si je ne devrais pas l'être aussi ? Toute ma peur de « avant » de venir a totalement disparu quand je l'ai vu. Oui, oui c'est bien Lukas, ce type incroyablement charmant que j'ai rencontré au planétarium, aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT O'CONNOR
avatar


Messages : 205
Date d'inscription : 13/10/2014
Prénom, pseudo : Gaëlle/Memoriam
Avatar : Chace Crawford
Crédits : WASTELAND




MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences (Autumn)   Ven 24 Oct - 17:40

Ne jamais se fier aux apparences...
Hunter & Autumn



J’adorais être avec Autumn. Hormis le fait que je lui cachais ma véritable identité, je n’avais pas d’autres secrets. J’étais authentique en sa compagnie. Je me sentais libéré d’un poids et je ne voulais la perdre pour rien au monde. Même si, je savais que tôt ou tard, ça arriverait. Difficile de faire confiance à une personne qui n’a pas eu le cran de vous avouer qui vous étiez par peur du jugement. J’avais une telle réputation et la brunette avait vécu des trucs assez traumatisant dans son passé que j’avais conscience qu’elle m’en voudrait à mort quand le masque se brisera. Je soupirai, ce qui n’échappa à mon invitée. Je vis l’inquiétude prendre place sur ses traits et je me sentis très mal. Loki captai l’attention de la jeune femme en ronronnant et en quémandant toujours plus de caresses mais, je voyais bien que l’illusion ne tenait pas. « Je suis désolé d’être aussi stressé. J’ai des tas de trucs en tête et j’avais peur de mal faire. Enfin, je voulais que tout soit parfait parce que je tiens à toi et tu mérites de passer une super soirée. Bon, je l’ai sûrement déjà gâché avec mon attitude de névrosé mais, ce n’était pas intentionnel. » J’esquissai un sourire avant d’aller chercher tout ce que j’avais prévu pour l’apéritif. On n’était que deux mais, ne sachant pas vraiment ce qu’elle aimait, j’avais vu les choses en grand. Cuisiner n’était pas dans mes habitudes et encore moins, quand c’était pour tout un régiment alors qu’on serait en duo sauf que là, j’avais eu envie de me surpasser. « Je sais, j’ai vu grand pour les doses mais, je me rappelai plus vraiment de tes goûts. Enfin, je pense avoir visé juste quand même. » Au même moment, mon portable vibra et je maudis sur trente-six générations mon futur interlocuteur. Qu’est-ce que les gens ne comprenaient pas dans le mot indisponible ? Je résistai à l’envie de tirer une tronche de six pieds de long quand je reconnus l’appelant. Au bout de quelques instants de conversation monosyllabique où les oui et les non étaient devenus mes mots préférés, je me concentrai sur la jeune femme qui avait l’air perturbée… Peut-être dû au mélange d’agacement perceptible dans ma voix quand je m’étais adressé à mon interlocuteur ou à mon expression digne d’un enterrement ou encore le nombre de putains et autres joyeusetés du genre qui m’avait échappé. On était loin du mec charmant qu’elle avait rencontré au planétarium. « Désolé. C’était juste un indésirable. Il a le don de me déranger toujours au mauvais moment. Je le soupçonne d’avoir un radar. Tu veux peut-être quelque chose à boire ? » Sans attendre sa réponse, je parti chercher des verres et des bouteilles pour garnir la table. Je m’apprêtais à la servir quand je vis un mot écrit sur une des bouteilles. Cadeau d’une tante lointaine. Bouteille qui était pile devant elle. « Ah zut, elle a plus l’air bonne celle-là, je vais la vider. » En plus, ce n’était pas mon alcool préféré. Je vidais le contenu de la bouteille tout en surveillant les moindres traces susceptibles de faire tomber à l’eau ma soirée parfaite. « Qu’est-ce que tu me racontes de beau ? »
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT VALMONT
avatar


Messages : 236
Date d'inscription : 11/10/2014
Prénom, pseudo : charlie, century sex.
Avatar : meester.
Crédits : noté dessus.




MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences (Autumn)   Ven 24 Oct - 18:52

C'était moins léger que d'habitude, comme s'il était stressé que je vienne le voir. Ce que je comprends, parce que je l'étais aussi un peu, mais là, c'était vraiment bizarre. Je sais pas, on dirait que quelque chose n'allait pas, et j'avais peur que cette chose soit moi. Est-ce que j'avais fais quelque chose de mal ? C'était fou, même après tout ce temps, j'avais toujours cette peur d'être « puni » en quelque sorte, et je m'en voudrais s'il se passait quelque chose de mal ce soir. Son chat vient vers moi et ça me détends tout de suite un peu. Ça apporte de la douceur à son appartement, d'ailleurs quel appartement. Je regarde autour de moi et.. j'étais pas au courant de tout ça. Je m'attendais à tomber dans un petit appartement simplet, un studio même, en fait. En bazar, avec des pizzas commandés, quelque chose de moins.. grand et luxueux, je dirais. « Je suis désolé d’être aussi stressé. J’ai des tas de trucs en tête et j’avais peur de mal faire. Enfin, je voulais que tout soit parfait parce que je tiens à toi et tu mérites de passer une super soirée. Bon, je l’ai sûrement déjà gâché avec mon attitude de névrosé mais, ce n’était pas intentionnel. » Je lui souris, qu'est ce que je peux dire face à ça ? Parfois je me dis que Lukas était vraiment le genre de type que toutes les filles rêveraient d'avoir, vraiment toutes. Je suis même encore plus étonnée de savoir qu'il est célibataire, comment c'est possible ? Je m'avance vers lui et le regarde faire, il a l'air appliqué. « C'est pas grave.. et tu fais tout très bien, j'te promet que c'est parfait. » je lui souris avant d'ajouter « enfin, ce serait parfait si tu t'asseyais trente secondes pour respirer ! » je riais un peu, il fallait qu'il se détende, je suis pas reine d'un pays ou quoi que ce soit d'autre d'important. Juste moi. Il revient avec.. des tas de choses. Bordel, il a invité l'armée à manger avec nous ? Ça en donne réellement l'impression, c'est fou tout ce qu'il a dans ses placards. J'espère qu'il a pas dépensé tout ça juste pour ce petit repas. « Je sais, j’ai vu grand pour les doses mais, je me rappelai plus vraiment de tes goûts. Enfin, je pense avoir visé juste quand même. » Je regarde ce qu'il pose sur la table, regardant un peu chaque chose, voir ce qui peut me plaire. Je relève la tête quand son téléphone sonne. Je souris en l'entendant répondre des oui et des non comme s'il était un robot. Ça, c'est typiquement la conversation du type qu'a des choses à cacher. Il était même un peu vulgaire. Plus on avance, et moins je le sens ce dîner. Je le regarde faire, et vraiment, sauf des oui ou des non, rien de la conversation n'a fuité. « Désolé. C’était juste un indésirable. Il a le don de me déranger toujours au mauvais moment. Je le soupçonne d’avoir un radar. Tu veux peut-être quelque chose à boire ? » je m'apprête à répondre et voilà qu'il s'en va immédiatement chercher les boissons en question. Il va trop vite, je comprends plus rien à ce qui se passe et ça me gène. Je me sens pas à ma place et je commence réellement à ne plus me sentir à l'aise. Pourtant c'est Lukas, je devrais pas être comme ça. Il pose les différentes bouteilles devant moi et je souris en voyant l'une d'elle. Je commence à lire ce qu'il y a écrit dessus parce que je reconnais un mot, et la curieuse en moi ne peut s'empêcher de lire, sauf que j'ai à peine le temps de voir quoi que ce soit qu'il l'a retire immédiatement. « Ah zut, elle a plus l’air bonne celle-là, je vais la vider. » Je fronce les sourcils, cette soirée commence réellement très très mal, « attends y avait un mot dessus.. » et voilà qu'il l'a vide. « Qu’est-ce que tu me racontes de beau ? » Je le regarde peut-être plus sévèrement que ce que je souhaite et soupire, complètement énervée de tout ça. « sérieusement ? » je me lève de ma chaise et je suis vraiment prête à partir, je pourrais pas rester comme ça toute la soirée, j'ai juste envie de rentrer chez moi et d'aller dans mon lit. « pourquoi t'es comme ça ? » j'avais vraiment l'impression d'être le problème et ça me faisais mal parce que c'était le seul ami, l'un des seuls hommes en qui j'avais confiance, « d'abord tu cours partout et puis ensuite la conversation au téléphone.. » je soupirais.. « est-ce que tu peux juste t'asseoir et me dire ce qui va pas ? » je le regardais en haussant les épaules, « si c'est pour que tu sois comme ça tout le long, je préfère rentrer chez moi dès maintenant Lukas.. et.. on peut remettre ça à plus tard si tu veux..  »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ne jamais se fier aux apparences (Autumn)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne jamais se fier aux apparences (Autumn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Such is life ::  :: North East :: Residential area-