AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci à vous !
Deux semaines après l'ouverture du forum, il ne désemplit pas et la partie RP est toujours aussi active ! On vous aime
On continue...
N'oubliez pas, un petit vote toutes les deux heures pour faire connaître le forum,
et faire gagner des points à vos maisons en le signalant ICI
Le jaune poussin c'est moche !
Les Valmont commençant d'être très nombreux, essayez de privilégier les autres maisons
Fil d'actualité
Pour être au courant des petites nouveautés du forum arrivées entre deux maintenances,
n'oubliez pas de suivre le FIL D'ACTUALITE

Partagez | 
 

 ne jamais me défier + autumn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
BIZUT O'CONNOR
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 18/10/2014
Prénom, pseudo : tmns.
Avatar : mariano di vaio.
Multicomptes : aucun.
Crédits : (c) angel dust.




MessageSujet: ne jamais me défier + autumn.   Ven 24 Oct - 21:46

C'était officiel tu signais ton retour. Heureux de rentrer certes, ravi de retrouver ceux qui faisaient partie de ta vie, oui. Est-ce que pour autant cela s'annonçait être quelque chose de positif ? Certainement pas. Tu avais eu ta mère au téléphone, elle qui après ton année en Australie, finissait par songer à venir te rendre visite. Nous étions en octobre, tu ne l'avais pas vu de l'été, ce qu'elle te reprochait d'ailleurs. L'Italie était loin, peut-être trop loin. A des milliers de kilomètres, elle était jusqu'à lors la seule à véritablement avoir partagé avec toi une conversation téléphonique positive, heureuse pour toi et cette belle année que tu avais saisi comme une opportunité inouïe. Cette opportunité que tu avais saisi égoïstement comme le pensent certains de tes amis. Un an c'était à la fois bref, et très long et forcément plus l'échéance s'était faite sentir, plus tu avais hâte de rentré. Et voilà, c'était aujourd'hui chose faite ! Alors, que ressens-tu aujourd'hui Giacobe ? Encore une fois tu étais partagé. Ce sentiment d'amertume gâchait cette satisfaction que tu avais, et bien que tu n'en aies pas conscience partager ce que tu avais vécu avec quelqu'un qui t'es proche, te faisait défaut. Tu revenais tel un cheveu sur la soupe, que personne n'attends et que personne ne veut vraiment. Entre nous, tu t'en fichais pas mal, tu as toujours été très indépendant sans jamais trop mêler tes projets à ton entourage. Alors oui tu t'en fichais pas mal... à quelques exceptions près. Que faisais-tu là aujourd'hui ?! Tu ne te l'étais pas véritablement demandé, pourtant ton inconscient, lui, vient chercher un de positif. Oui, il te fallait quelqu'un que tu serais heureux de retrouver sans te forcer, et quelqu'un qui pourrait montrer un peu de bonheur à te retrouver. Quand la personne la plus importante à ta vie ces dernières années semblaient t’ignorer amèrement -malgré ton retour- tu n'arrivais pas à te dire que c'était une tendance générale. Autumn, c'était elle que tu voulais voir. Tu avais cette impression affreuse que donne le suspens en arrivant à son lieu de travail. Follement curieux de voir son évolution. Tu pensais véritablement qu'elle avait changé, évolué. A l'accueil tu t'es pointé en demandant après elle. « Dites lui juste que c'est important. » Tu avais stipulé que c'était une urgence, tu n'avais pas donné ton identité, et tu t'es gentiment mis sur le côté avec cette hâte de voir la surprise sur son visage. Ce que tu ne savais c'est que peut-être elle serait déçue, elle aussi... comme tous les autres. Tu étais parti pour tellement de positif, mais tu étais fautif comme jamais
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT VALMONT
avatar


Messages : 236
Date d'inscription : 11/10/2014
Prénom, pseudo : charlie, century sex.
Avatar : meester.
Crédits : noté dessus.




MessageSujet: Re: ne jamais me défier + autumn.   Ven 24 Oct - 23:09

Une énième journée au travail. Il faut bien ça pour réussir à payer le loyer et la bouffe, pour le shopping aussi c'est important. Ma journée se passe et aujourd'hui, le nombre de personne est au dessus de la moyenne, tant mieux. D'habitude, il y a personne et je suis obligée de rester là, attendre et ne rien faire. Cette fois-ci, c'était différent, tellement même que j'avais déjà pris ma pause et que j'étais retourné travailler. Une de mes collègues est venue me voir, « dis donc mademoiselle ! » je fronce les sourcils sans comprendre, en lui souriant. Oui, la suite ? « y a un type charmant qui t'attends là-bas, il dit que c'est urgent. » un type charmant ? Je connais pas énormément de garçons déjà, mais qui serait capable de dire que c'est urgent.. je me met à paniquer et je pense automatiquement à Simon. Il pourrait être là pour me dire que Jaycee a un soucis, quelque chose comme ça ? Je m'attends vraiment au pire, et ça me fout mal. Ma collègue me dis qu'elle va me remplacer et me dit d'y aller. Quelle imbécile, j'aurais du garder mon téléphone sur moi, sauf que pendant le boulot, c'est interdit. J'ai vraiment peur qu'il soit arrivé un truc à Jaycee, et rapidement je me dirige vers l'entrée, presque en courant. Qu'elle aille bien, qu'elle aille bien. J'arrive et je me stoppe, presque d'un coup. Je le vois, je le reconnais, ce fameux type charmant. « Giacobe ? » je le regarde, et je suis en colère. J'attrape le premier truc que je peux sous la main et je le frappe avec -soit une brochure-. Je le frappe parce que pendant tout ce temps j'étais sans nouvelle, que pendant tout ce temps je pensais au pire, et voilà qu'il arrive, comme si de rien ? ça n'allait pas marcher comme ça, pourquoi ça marcherais d'ailleurs ? Je le frappe, même si ça fait pas mal, et rapidement les larmes me montent aux yeux. Je saurais dire si c'est de la joie ou bien de la tristesse, j'en ai aucune idée. D'un côté, il y a le soulagement de le voir là , en vie, devant moi, et de l'autre il y a la tristesse de ne pas avoir été cette personne à qui il donnait des nouvelles. Pourquoi j'avais été sans nouvelles ? pourquoi il avait joué à ça ? c'était pas drôle, moi ça ne m'amusais pas, je lui en voulais d'être parti comme il l'avait fait. Un coup de téléphone ou bien un mail, je ne demandais rien de plus que ça. Juste ça. «  ça t'amuse de faire ça ?! » moi, j'avais juste envie de m'écrouler. Je n'avais pas compris pourquoi il m'avait abandonnée, pourquoi il m'avait laissé là, toute seule. Je m'étais sentie totalement larguée.
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT O'CONNOR
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 18/10/2014
Prénom, pseudo : tmns.
Avatar : mariano di vaio.
Multicomptes : aucun.
Crédits : (c) angel dust.




MessageSujet: Re: ne jamais me défier + autumn.   Ven 24 Oct - 23:37

Mince ! Au bout d'un an on en oubliait presque la différenciation entre les jumelles. Tu l'avais vu arrivée, et tu as lu la surprise sur son visage. Comment faire autrement en même temps ?! Elle ne pouvait en être que surprise la pauvre. Elle avait prononcé ton prénom et tu avais sourit fièrement. Oui c'était toi Giacobe. Cela dit tu ne t'attendais pas vraiment à ce qui allait suivre. Damn ! Tu prenais cher et pourtant malgré ça tu n'arrivais pas à te dire qu'elle faisait partie de ceux qui seraient irrités par ton retour. Comme un petit garçon tu riais en râlant tout de même un peu. « Hé ! Doucement ! Regarde moi l'état de cette brochure qui n'a rien demandé ! » Avais-tu en la lui prenant des mains. Tu avais cet air détendu sur le visage. Tu avais senti la rage de la demoiselle dans ses coups mais pourtant tu étais assez détendu. Peut-être que tu étais vraiment content de la voir. Peut-être plus que ce que tu avais imaginé. Elle était tellement simple, et attachante sans que tu ne saches pourquoi. Tu  avais toujours apprécié Autumn, d'une manière particulière. D'ailleurs preuve qu'elle te surprenait encore tu vins à la regarder deux secondes en décelant... des larmes. Merde ! Tu avais merdé à ce point-là ! « Naan, sérieusement.. tu pleures ? » Tes sourcils se froncèrent légèrement malgré ce petit sourire à tes lèvres et tu pris l'initiative  de tirer sur son avant-bras que tu avais saisi de ta main droite, pour la mener contre toi en passant finalement ton bras autour de son cou. Un léger rire s'échappa. Moqueur ? Non. Attendri. Pas à ce point-là ! Si ? Peut-être bien. « J'aurais su, je serais rentré plutôt, tu sais. » Tu allais te prendre des coups à .. coups sur ! Etait-ce vrai ? Pas vraiment. Tu étais beau-parleur, c'était bien connu et surtout taquin... très taquin mais ça n'empêchait qu'elle ne t'avait pas tellement pris au sérieux quand tu lui as annoncé ton départ. Elle, pouvait se vanter d'avoir eu cette information en face mais elle ne t'avait pas pris au sérieux, ce qui au fond était tellement digne de vous. « Fiou, encore un peu et on m'aurait collé la sécurité au derrière, t'y vas pas molo quand tu t'y mets. » Avais-tu mal, peut-être pas à ce point mais elle avait insisté hein et ça tu l'avais bien ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT VALMONT
avatar


Messages : 236
Date d'inscription : 11/10/2014
Prénom, pseudo : charlie, century sex.
Avatar : meester.
Crédits : noté dessus.




MessageSujet: Re: ne jamais me défier + autumn.   Ven 24 Oct - 23:56

Un an. Un an sans nouvelle, un an sans savoir s'il allait bien ou non. Mon problème c'était que je m'attachais toujours trop aux autres, alors quand une déception arrivait, j'étais toujours celle qui avait le plus mal. C'était toujours moi, la petite fille qui trinquait du départ des autres. D'autres fois, c'est moi qui partait, mais dans ma tête, les gens n'avait jamais autant mal que moi. La douleur, c'est ce qui y a de pire, et je l'avais connu quand il était parti. Aujourd'hui, ça faisait place à de la colère qui se caractérisait par des coups de.. brochure. « Hé ! Doucement ! Regarde moi l'état de cette brochure qui n'a rien demandé ! » toujours le prendre à la légère, et dire que c'est ça qui m'amusait, avant. Il me la retire des mains et je me sens encore plus mal, parce que je n'ai rien pour me défouler, j'ai plus rien à lui lancer dessus et je n'arriverais même pas à lui cracher une insulte au visage. Trop gentille, certainement, ou bien trop blessé pour être vulgaire. Les larmes, c'était beaucoup trop de chose à la fois pour pouvoir réellement dire que c'était précis. « Naan, sérieusement.. tu pleures ? » il me tire vers lui et je secoue la tête, évidemment que non, je pleure pas. Je tente de me calmer comme je peux, et je repousse doucement. Faut pas exagérer non plus, il revient pas comme si de rien et tout va pour le mieux. « je pleure pas.. » je frotte mes yeux avec mes mains, et voilà, bravo le mascara maintenant. « c'est toi, tu pues comme les oignons. » et les oignons, c'est bien connu, ça fait pleurer non ? Il ris, pas moqueur mais.. je ne saurais pas vraiment dire, c'est pas comme si on se connaissait toujours après une année, non ? « J'aurais su, je serais rentré plutôt, tu sais. » je soupire et regarde autour de moi, aucune brochure à porté de main, dommage pour lui. « garde ça pour les gens qui seront contents de te voir, ça prends pas avec moi. » là, je mens. Il fallait bien qu'il comprenne aussi que je n'étais pas à jouet qu'on mettait de côté et qu'on revenait chercher ensuite comme si de rien. J'avais des sentiments, j'avais mal, et j'étais surtout possiblement la seule à savoir la définition du mot amitié. « Fiou, encore un peu et on m'aurait collé la sécurité au derrière, t'y vas pas molo quand tu t'y mets. » j'essaie d'être méchante, lui faire comprendre que je lui en veux mais au fond j'ai juste envie d'aller dans ses bras et de ne plus en sortir. Il m'avait manqué. Mais non, je reste forte et tente d'être impassible au maximum. « heureusement que je travaille pas dans une cuisine, alors. » j'essaie, je m’efforce d'être froide. Il me connaît, il va bien voir que je fais semblant, et il va m'énerver encore plus, parce que c'est ce qu'il fait toujours.  
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT O'CONNOR
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 18/10/2014
Prénom, pseudo : tmns.
Avatar : mariano di vaio.
Multicomptes : aucun.
Crédits : (c) angel dust.




MessageSujet: Re: ne jamais me défier + autumn.   Sam 1 Nov - 22:24

Elle t'avait repoussé ce qui en soit était compréhensible. Tu pensais inévitablement qu'elle t’accueillerais les bras ouverts mais tu en oubliais sa petite fierté pour le moins spéciale. D'ailleurs, elle te disait ouvertement, les larmes aux yeux, qu'elle ne pleurait. Même en voulant la croire tu ne le pouvais pas, et au fond tu en étais même surpris mais à sa remarque tu ne pouvais qu'en rire. Tu n'interprétais pas tellement ses larmes d'ailleurs, mais tu savais qu'elle t'appréciait au fond, et tu l'appréciais aussi beaucoup sans trop expliquer le tout. Alors oui, tu osais te dire qu'elle était contente de te voir. « Moi, qui pensais que tu serais la seule à être contente de me revoir, justement. » Aoutch, oui ça faisait mal mais tu ne la croyais pas véritablement. Que cela soit vrai ou non, tu ne savais comment appréhender la chose. Elle était peut-être la première que tu revoyais vraiment, et tu avais eu la prétention de te dire qu'elle serait ravie de revoir contrairement à d'autres. « A ce point-là ? » Avais-tu avec ce sourire aux lèvres. Ce sourire qui avait tendance à l'agacer mais ce sourire qu'elle t'arrachait certainement sans le vouloir et sans pouvoir le contrôler. Tu voyais bien qu'elle était perplexe, partagée entre la surprise de te voir, l'amertume de ce départ atypique et osé, et une once de joie. Tu osais te dire qu'elle était tout de même un poil contente de te voir mais peut-être te trompais-tu monsieur prétentieux ? « Alors, je ne t'ai même pas manqué ne serait-ce que... » Tu avais légèrement grimacé en mimant une petite quantité entre ton index et ton pouce droits, et puis tu vins à ajouter. « Um, je suis déçu alors. » Oui c'était vrai même si tu en rajoutais peut-être un peu mais c'était décevant tout de même. Tu jetais alors un regard autour de toi, bref et léger. Tu n'avais jamais mis les pieds ici, qu'on se le dise, et tu étais naturellement venu la voir en prétendant la surprendre après un an mais beaucoup de choses changeaient en un an. D’ailleurs tu te demandais vivement et secrètement de quoi avait été faite cette année pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ne jamais me défier + autumn.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ne jamais me défier + autumn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Such is life ::  :: North East :: Residential area-